Marques continentales

Bienvenue sur la boutique en ligne Limora pour les marques automobiles du continent. Vous trouverez ici des pièces détachées pour des véhicules classiques d'autres pays européens : Allemagne, Italie et Suède. Les pièces de rechange pour ces véhicules, que vous pouvez trouver dans d'autres catalogues de notre magasin jusqu'à présent, nous les avons résumées ici.
Outre les systèmes d'allumage et les alternateurs, les jeux de carburateurs et les volants de direction, nous proposons également des aménagements intérieurs et des pièces en tôle pour différents véhicules. De bonnes relations avec des fournisseurs de longue date ont fait grimper l'une ou l'autre très belle pièce vers le haut, où nous la préparons avec amour et l'offrons à la vente. Les volumes de catalogue pour les différents types de véhicules continueront d'augmenter au fil du temps et deviendront plus compétitifs. Nous serions heureux si vous, en tant que client, nous accompagniez dans le développement de l'offre.

  • Alfa Romeo Alfa Romeo Fondée en tant que filiale italienne de Darracq, Alfa Romeo a une histoire très mouvementée derrière elle, qui s'est rapidement transformée en une voiture de luxe sportive. A.L.F.A. doit son nom actuel à l'ingénieur Nicola Romeo, qui a rejoint l'entreprise en 1915 mais l'a quittée en 1926 lors de sa nationalisation. Mais la première pierre a été posée, Alfa Romeo a produit des voitures haut de gamme techniquement sophistiquées dans le secteur des voitures particulières, une direction qui n'a pas été remise en question, même après la Seconde Guerre mondiale. La première génération de véhicules de série à grande échelle était la Giulietta, qui a également fourni le cadre technique pour les successeurs conceptuellement très similaires, Giulia, Spider, Sprint et GTV. Au milieu des années 60 on était aussi motorisé avec une Giulia standard exposée. Tous les concurrents étaient sur la route avec moins de puissance et une vitesse de pointe inférieure d'au moins 30 km/h malgré un déplacement plus important. Le nom mange encore aujourd'hui de cette époque.
  • BMW BMW Avec la Nouvelle Classe et la série plus bourgeoise 02, BMW a créé deux séries de modèles qui ont fondé le succès de la marque en tant que constructeur automobile. Pour la première fois, non seulement de bonnes voitures étaient produites en grand nombre, mais elles pouvaient même être vendues à profit. C'est le redressement de la marque automobile BMW. Le succès du chemin parcouru à l'époque se poursuit encore aujourd'hui. Les Heilsbringer de l'époque sont aujourd'hui des classiques recherchés, auxquels nous nous consacrons volontiers. Surtout dans le domaine de l'allumage et de la préparation du mélange, nous avons quelques suggestions intéressantes à faire, qui donnent un nouvel accent à la demande de dynamique à ce moment-là.
  • Fiat Fiat Fiat was founded in Torino in 1899. Till the first world war, Fiat was producing luxury vehicles. After 1919, the company followed the example of Ford: low-cost production of solid vehicles to allow the motorization of large parts of the middle class. Fiat achieved this goal in the 1920s through an attractive model policy, high standardization and the introduction of installment payments. Fiat developed rapidly, becoming one the the leading forces within the industry and soon became Europe's market leader. They developed the front-wheel drive compact car with rear hatch and transverse engine. Fiat was the first manufacturer to offer small passenger cars with diesel engines and developed the Common Rail Diesel. All gone. But for the supporter of the brand remains a variety of attractive models to collect and care for. And we are pround to help.
  • Ford Ford La Ford Motor Company était la deuxième compagnie automobile d'Henry Ford. Contrairement à la concurrence et à ses anciens partenaires, Ford a voulu se concentrer dès le départ sur des véhicules à la portée de tous. Un prix de vente bas ne dépendait pas d'un véhicule bon marché, mais d'un véhicule approprié qui pouvait être fabriqué à bon marché. Et le modèle T était un tel véhicule qu'au cours de son cycle de vie, il a été optimisé à tel point que Ford a parfois construit plus de voitures que d'autres usines dans le monde réunies. Le concept des véhicules à fort trafic est resté valable jusqu'à aujourd'hui, non sans quelques belles classiques encore admirées en cours de route. Par exemple les modèles P3 et P5 de Cologne, la série Capri ou les Escort 1 et 2 de Cologne, qui sont particulièrement populaires en Angleterre.
  • Mercedes-Benz Mercedes-Benz Lorsque Daimler de Stuttgart et Benz de Mannheim fusionnent en 1926, plus par nécessité que par passion, l'activité automobile est difficile. L'inflation et la crise économique avaient durement frappé l'industrie. C'est ainsi que la nouvelle Daimler Benz AG s'est concentrée sur les anciennes vertus : La série de voitures particulières a été reprise par Daimler, tandis que les camions Benz ont été perfectionnés. Cette approche s'est rapidement révélée être la bonne. L'entreprise poursuit son développement sur terre, dans l'eau et dans les airs. Depuis les années 1950, les véhicules Mercedes-Benz ont toujours été entièrement conçus et techniquement novateurs, jamais à la mode ou ludiques. Jusqu'en 1998, Daimler Benz AG a construit les meilleures voitures du monde avec une fabrication soignée, le meilleur contrôle de qualité et un degré élevé d'intégration verticale.
  • Opel Opel Most Opel products have never been sold in England or other english speaking countries. Opel is the brand for the continent, where Holden serves Australia and Vauxhall serves England and Ireland. Since the 1970s most Vauxhalls are badge engineered Opel, with some models its the other way around (VX220). For almost 40 years now, Opel and Vauxhall as General Motors' European brands share the same ups and downs in model history. We suggest to concentrate on the more interesting models and the even more interesting improvements, we have to offer.
  • Porsche Porsche A partir de 1931, M. Porsche dirigea un bureau d'études réputé à Stuttgart, où il développa, entre autres, la Volkswagen. Lorsque le bureau fut transféré à Gmünd en Carinthie et que le père n'était pas à la maison, son fils Ferry développa sa première voiture. Achevée en juin 1948, la 356/1 était techniquement et structurellement basée sur la voiture Paris-Rome développée pour Volkswagen en 1939. Les premiers véhicules de la série 50 de la construction numéro 356 ont été construits à Gmünd, puis la production est retournée à Stuttgart dans les locaux de Reutter Carosserie, qui est toujours responsable de certaines parties de l'intérieur sous le nom Recaro. La 356 a été suivie en 1963 par la 911, encore aujourd'hui la référence à laquelle toute voiture de sport doit être mesurée. La Porsche 911 est adaptée à un usage quotidien et rapide, une combinaison qui la distingue de la concurrence depuis plus de 50 ans.
  • Volvo Volvo Volvo était fondé en 1915, en tant qu'un département expérimental appelé « Fabrique suédoise de roulements à billes ». Un fabricant d'automobiles devenait dans le cadre d'un management buyout en 1927. D´abord, Volvo construisait des véhicules typiques de l'époque et peu spéculateurs, mais en un très petit nombre de pièces. Seul le PV444 devenait un succès mondial en raison de sa construction solide et progressive, le 120 devenait même une icône. Après deux générations alternantes qui résultaient soigneusement chez Volvo, la fabrique avait élaboré une réputation comme un fabricant de véhicules sûrs et de très bonnes fabrications, pour les classes moyennes supérieures dans les années 80. Aujourd'hui, les véhicules de Göteborg font partie intégrante de l'industrie automobile classique de collection. Aujourd'hui, les véhicules de Göteborg font une partie intégrante de l'industrie automobile classique. Nous accompagnons les modèles des années 60 et 70 avec des pièces améliorées et intéressantes.
  • Volkswagen Volkswagen Ferdinand Porsche developed the "Kraft durch Freude" Wagen. But it was Major Ivan Hirst, an REME engineer, who made the car a real Volkswagen. Hirst saw the cars qualities and brought its production on the way. Due to its simplicity and its outstanding build quality the Volkswagen Typ 1 became a worldwide success. 25 years later this huge success was its biggest problem: The product Volkswagen was outdated in all variants, and there was nothing else marketable visible on the horizon. Rudolf Leiding saved the Wolfsburg company by rebadging all models he found in the leftovers of the recently bought NSU-Auto Union. There was an NSU K70, a usable Audi 80 and a marketable Audi 50 that led the way to a new product range. Passat, Golf and Polo saved the brand Volkswagen and made it the worlds largest manufacturer today.