Les Jaguar MK7, Mk8 et MK9

La Jaguar MK de 1950 à 1961 : Grâce, espace et rythme. Les véhicules Jaguar d'après-guerre en particulier véhiculent ce slogan, vieux de 60 ans et déjà légendaire à l'époque de la Mark 2, sans laisser de doute aux amateurs quant à sa véracité. Les berlines de la classe luxe marquent le début d'une ère pour Jaguar.

Pour conserver ce lustre, vous trouverez dans les pages suivantes tout ce dont votre chat a besoin - du moteur au moyeu du volant. N'hésitez pas à nous contacter du lundi au vendredi de 06:00 à 22:00 et même le week-end !

Bernhard Prautzsch

a une expérience professionnelle impressionnante de 44 ans avec les voitures classiques. Sa première voiture était une Taunus M12, qu'il a entretenue et réparée lui-même. Le début d'une relation de toute une vie...

Pignon pour arbre à cames
Réf. produit : 3134
à deux rangées

167,09 €*
Pignon pour arbre de renvoi
Réf. produit : 19464
complet avec douilles

86,01 €*
Pignon d'entrainement
Réf. produit : 206908
pompe à huile - sur le vilebrequin

379,67 €*
Kit d'embrayage complet
Réf. produit : 200948
caractéristique: 10" (254 mm) de diamètre et denture: 10

268,00 €*
Interrupteur thermostatique
Réf. produit : 523500
Interrupteur électronique qui commande la bobine de démarrage du carburateur. L´interrupteur original fonctionne avec un

79,00 €*
Aile
Réf. produit : 214414
droit, arrière - new old stock

2 114,62 €*

La série MK de Jaguar

Pour succéder à la très classique Jaguar MK 5, Jaguar a lancé en 1950 les berlines MK 7. Pour la première fois, la berline de classe luxe se passait d'ailes autoportantes, et la motorisation était plus que généreuse avec le moteur XK de 3,4 litres. Les roues arrière étaient entraînées jusqu'à une vitesse maximale de 165 km/h par une boîte de vitesses à quatre rapports avec un levier central.

La MK 8, disponible à partir de 1956, partageait la carrosserie de sa prédécesseure mais était encore plus puissante. Il permettait à la limousine d'atteindre une vitesse de pointe de 180 km/h. Toutefois, cette vitesse n'a été contrée que par 7 miles d'autoroute en Angleterre en 1958. Elle différait de la MK 5 comme suit : La grille de radiateur était ornée d'un large entourage chromé, le pare-brise était désormais légèrement incurvé, la barre centrale était supprimée et l'intérieur était rendu un peu plus luxueux.

La MK 9 est la dernière étape de l'évolution et est produite en série à partir de 1958. Équipée du moteur de 3,8 litres, une boîte automatique à trois vitesses et des freins à disque étaient disponibles pour la première fois. La berline atteignait une vitesse maximale de 185 km/h. La MK 9 était le modèle le plus réussi de la série, elle était équipée de série d'une direction assistée et reste aujourd'hui encore une voiture impressionnante et techniquement attrayante.

Pièces détachées Jaguar MK7, MK8 et MK9 chez Limora


La période qui a précédé la MK 9 a été une période mémorable pour Jaguar dans les années 1950. Car au cours de cette décennie, Jaguar a connu un succès sans précédent. Dans la petite usine de Coventry, rien n'était plus petit en 1928. Les exportations croissantes vers les États-Unis et les succès en course tels que la victoire aux 24 heures du Mans en 1953 ont fait de la marque un incontournable parmi les amateurs d'élégance classique anglaise.

Si vous aussi, vous possédez une pièce aussi brillante chez vous, Limora dispose d'une gamme de pièces détachées Jaguar MK 7, MK 8 et MK 9 disponibles pour vous directement du stock au jour ouvrable suivant !